Un avortement se définit comme l’interruption volontaire d’une grossesse. De manière générale, il existe deux principaux types d’avortement: l’avortement médicamenteux (encore appelé avortement médical ou avortement à l’aide de pilules) et l’avortement chirurgical.

L’avortement médicamenteux

Un avortement médicamenteux, ou avortement à l’aide de pilules, est un moyen d’interrompre une grossesse à l’aide de médicaments. Vous pouvez avoir recours à un avortement médicamenteux en utilisant soit une combinaison de mifépristone et de misoprostol, soit des doses répétées de misoprostol uniquement.

Les pilules abortives fonctionnent en relâchant le col de l’utérus (ouverture de l’utérus) et en provoquant des contractions de l’utérus. Ces contractions causent des saignements et des crampes et entraînent l’expulsion de la grossesse. Les avortements médicamenteux sont très similaires à des fausses couches. La douleur et la sensation de gêne causées par les effets secondaires des médicaments peuvent être gérées grâce à des soins appropriés..

Des recherches indiquent que les avortements médicamenteux sont sans danger et efficaces pour des grossesses de 10 semaines maximum. En fonction de la législation du pays et des préférences de la femme, les avortements médicamenteux peuvent être gérés au sein d’une clinique ou en privé, à la maison.

L’avortement chirurgical

Un avortement chirurgical implique une procédure chirurgicale mineure pour interrompre une grossesse. Il existe deux principaux types d’avortement chirurgical et décider quelle procédure est la plus appropriée dépendra de l’âge de la grossesse.

L’aspiration

Pendant une aspiration, une petite canule est insérée dans le vagin jusqu’à l’utérus. Cette canule crée un petit vide qui aspire le contenu de l’utérus. Cette méthode d’avortement est sans danger et est généralement utilisée pour interrompre des grossesses de 12 à 14 semaines.

La technique de la dilatation et de l’évacuation

La technique de la dilatation et de l’évacuation désigne un avortement habituellement réservé aux grossesses de plus de 14 semaines. Grâce à l’utilisation combinée de médicaments, de dilatateurs et d’autres instruments médicaux, un prestataire médical évacue le fœtus de l’utérus. Du fait de la complexité de la technique de la dilatation et de l’évacuation, il est capital que le prestataire médical soit bien formé à cette procédure.

La technique de la dilatation et du curetage

La technique de la dilatation et du curetage était une forme d’avortement chirurgical couramment utilisée par le passé. Aujourd’hui cependant, l’Organisation mondiale de la Santé ne la reconnaît plus comme une forme d’avortement sans danger, et recommande qu’elle soit remplacée par d’autres méthodes d’avortement moins risquées.

Vous avez d’autres questions sur l’avortement sans danger ? Vous pouvez visiter notre site web pour en savoir plus, ou nous suivre sur les réseaux sociaux : nous sommes sur Facebook, Twitter, Instagram, et Pinterest.

Claire est une enseignante, une défenseuse des droits reproductifs et la gestionnaire du site web https://www.howtouseabortionpill.org/