Vous pensez que vous pourriez être enceinte, mais vous n’en êtes pas certaine. Vous savez juste que vous ne voulez pas être enceinte. Déceler une grossesse indésirée tôt peut augmenter vos chances d’accéder à des services sûrs, et peut aboutir à des avortements beaucoup moins risqués et plus confortables. Alors, comment pouvez-vous déceler une grossesse tôt et quelles mesures adopter dans l’immédiat ? Voyons cela ensemble.

Les premiers signes d’une grossesse

Nous irons droit au but—le signe le plus rapide et le plus fiable d’une grossesse est l’absence des règles. Si vous avez eu des relations sexuelles non protégées et qu’après vous remarquez que vous avez un retard, il y a de fortes chances que vous soyez enceinte.

Il existe d’autres signes d’un début de grossesse, mais ils varient considérablement d’une femme à l’autre et sont habituellement des symptômes communs qui peuvent être associés à tout un éventail de causes possibles. Ces symptômes incluent les nausées, les maux de tête, la fatigue, les ballotements et les seins enflés et sensibles. Même si ces symptômes peuvent attester d’une grossesse, ils ne doivent pas être les seuls à prendre en compte pour la confirmer.

Si vous suspectez que vous êtes enceinte, essayez d’effectuer un test de grossesse urinaire à la maison. Ces tests sont généralement bon marché, facilement accessibles en pharmacie, et ils fournissent des résultats rapides et discrètement. La grande majorité des test peuvent être utilisés dès le premier jour de vos prochaines règles.

Interrompre une grossesse précoce

Un avortement médicamenteux ou avortement à l’aide de pilules est l’un des moyens les plus sûrs et les plus efficaces d’interrompre une grossesse. En fait, l’avortement médicamenteux est de plus en plus devenu la forme d’avortement préférée pour mettre un terme à une grossesse précoce.

Plusieurs protocoles d’avortement médicamenteux sont conçus pour être utilisés dans les 10 premières semaines d’une grossesse. En général, ces protocoles demandent de prendre 12 pilules de misoprostol ou 1 pilule de mifépristonne combinée à 4 pilules de misoprostol. Pour en savoir plus sur comment utiliser ces pilules sans risque, visitez la page Instructions de notre site web.

Si une femme porte une grossesse de plus de 10 semaines, elle doit rencontrer un prestataire de confiance qui a reçu une formation spécifique pour gérer des avortements médicamenteux après 10 semaines. En effet, ces avortements requièrent habituellement un nombre différent de pilules et/ou une voie d’administration tout aussi différente.

Les ressources près de vous

Chaque pays a ses propres lois en matière d’avortement. Certains offrent des soins en vue d’un avortement sans danger aux femmes uniquement dans une fenêtre de temps pré-déterminée.

Par exemple, en Afrique du Sud, l’avortement volontaire est autorisé aux femmes, mais uniquement avant les 12 premières semaines de grossesse. Après ces 12 semaines, les femmes doivent remplir certaines conditions pour avoir droit à un avortement légal. Par contre, aux Pays-Bas, les femmes peuvent volontairement avorter si elles sont dans les 21 premières semaines de grossesse.

En règle général, plus vite une femme cherche à se faire avorter dans un pays où l’avortement est légalement autorisé, plus elle aura accès aux options les plus sûres. Pour plus d’informations sur les politiques en faveur de l’avortement dans votre pays et pour entrer en contact avec des ressources sûres et fiables, visitez notre page Régions et partenaires pour une liste des profils pays.

Ressources en ligne

Un avortement médicamenteux à la maison s’est avéré être une option sûre pour des femmes qui sont dans leurs 10 premières semaines de grossesse. Toutefois, il est capital que ces femmes respectent les instructions relatives à un avortement médicamenteux sûr. Visitez notre site web pour de plus amples informations sur l’avortement médicamenteux sans danger à la maison—y compris sur ce qu’il faut savoir au préalable et à quoi s’attendre après.

Notre équipe est également là pour vous mettre en contact avec des ressources et pour vous donner la bonne information. Si vous avez une question sur l’avortement médicamenteux, vous pouvez nous envoyer un email à info@howtouseabortionpill.org. Vous pouvez aussi rester en contact avec nous sur les réseaux sociaux à travers Facebook, Twitter, Instagram, ou Pinterest.

Claire est une enseignante, une défenseuse des droits reproductifs et la gestionnaire du site web www.HowToUseAbortionPill.org